Non classé

Tressaillage transparent

Afin d’obtenir cet émail transparent avec tressaillage, j’ai débuté une recherche autour de la cendre de chêne, en mélangeant, en proportions égales, de la cendre de chêne et de la Nepheline Syenite, tout en ajoutant de la silice dans différentes proportions:

ajout silice

L’échantillon en bas à gauche contient le moins de silice. Je décide de continuer à abaisser ce taux puis, lorsqu’il est nul (échantillon en haut à droite), je procède à un ajout d’alumine par l’intermédiaire de kaolin pour observer la réaction:

ajout alumine

Je sélectionne l’échantillon (en haut à gauche) où l’on peut voir un beau tressaillement (craquelure de l’émail dû à une différence de dilatation entre l’émail et le tesson).

échantillon tréssaillage

Cet émail parait satisfaisant, je décide d’essayer cet émail sur une pièce plus importante:

grosse pièce tréssaillage

J’obtiens alors un joli tressaillage. Je vais poursuivre mes recherches en ajoutant des oxydes métalliques à cet émail que vous pourrez suivre dans d’autres articles. Je vais également faire un test d’épaisseur (voir ici pour l’explication de la construction de l’outil): avec cet émail transparent:

épaisseur

On voit que l’émail est très coulant si posé épais. Le deuxième échantillon correspond à l’épaisseur que l’on essaiera de reproduire. Ceci afin d’obtenir un joli tressaillage sans pour autant trop de coulures.

Et une dernière petite astuce pour faire ressortir le tressaillement sur la pièce: on ajoute au pinceau de l’encre de chine sur la pièce. L’encre va s’infiltrer dans les fissures. Une fois l’encre sèche, il suffit de nettoyer l’encre en surface de l’émail. Et l’on obtient un super effet. J’ai éffectué l’opération sur le verso de l’échantillon 2 présent au dessus:

gros plan encre de chine tréssaillage

Voici quelques pièces réalisées avec et émail:

  • Tous
  • pots à Bonsaï
  • Vases
  • Utilitaire

retour aux autres émaux