Non classé

Bleu cobalt

bleu cobalt

Pour obtenir cet émail “Bleu cobalt”, mon point de départ fut mes premières recherches avec la cendre de chêne, grâce auxquelles j’avais obtenu un émail Tressaillé transparent. Je décide donc de conserver cette même base et d’y ajouter des oxydes métalliques de cobalt en différentes proportions:

ajout cobalt

L’émail étant assez transparent, je tente d’ajouter du silicate de zirconium pour essayer de le rendre plus opaque, tout en gardant le réseau de craquelures:

ajout zirconium

Nous observons qu’à basse concentration le silicate de zirconium n’a aucun effet flagrant et à haute concentration le tressaillage est absent ou masqué. Ce n’est pas l’effet recherché, donc je reviens sur mes essais de départ:

essai cobalt

Nous pouvons voir que l’émail est très coulant. L’échantillon de gauche manque de bleu et celui du milieu en a de trop (selon moi). Je décide de poursuivre les essais en utilisant une concentration de cobalt entre les 2 essais de gauche. Tout en sélectionnant cette concentration d’oxydes, j’ajoute également de la silice:

ajout silice

Le résultat est plus pertinent. Je choisis l’échantillon du milieu pour procéder à un test d’épaisseur (Vous avez un petit descriptif de la fabrication de l’outil ici):

test épaisseur bleu cobalt

L’émail reste coulant tout comme mon Vert lichen, il faut veiller à l’appliquer sur des pièces le permettant. Voici quelques pièces avec cet émail “Bleu cobalt”:

  • Tous
  • pots à Bonsaï

retour aux autres émaux