Non classé

Vert de gris

vert de gris

Pour réaliser cet émail “Vert de gris”, mon point de départ était mon émail Blanc auquel j’ai ajouté de l’oxyde de chrome vert dans différentes proportions:

chrome vert

L’échantillon 1 et 3 (point rouge) retiennent mon intérêt, je conserve ces concentrations en chrome.

L’oxyde d’étain (faisant partie de mon émail Blanc) est une matière première assez onéreuse. D’après la littérature, il est possible d’utiliser du silicate de zirconium en guise de suppléant. Je remplace donc l’oxyde d’étain par le silicate de zirconium. J’utilise les 2 concentrations de chrome sélectionnées au-dessus et fais varier le silicate de zirconium en deux concentrations différentes:

zirconium

En haut, on retrouve la faible concentration de chrome et en bas la concentration un peu plus importante. Les essais du bas se rapprochent trop de mon émail “Vert nature“. Par conséquent, j’abandonne les essais avec la concentration de chrome plus élevée et me concentre sur l’échantillon (avec le point rouge), celui avec le plus de silicate de zirconium.

Je décide de procéder à un test sur de plus grandes pièces pour voir le résultat:

grosse pièce avec vert de gris

L’émail n’est pas très couvrant du fait de l’application au pinceau. Je réalise un test d’épaisseur (lien pour construire un outil pour mesurer l’épaisseur de l’émail):

épaisseur vert de gris

Voici quelques pièces avec cet émail “Vert de gris”:

  • Tous
  • pots à Bonsaï

retour aux autres émaux