mes textures

Tenmoku

Étant très intéressé par le travail à base de cendres, je m’étais fixé l’objectif de trouver une recette de Tenmoku (émail noir à forte concentration en oxyde de fer) pour travailler sur des superpositions d’émaux à base de cendres.

Avec l’aide du livre de Daniel de Montmollin “Pratique des émaux 1300°C”, je décide d’entamer des recherches autour du diagramme 33. Je fais mes premières éprouvettes en parcourant le diagramme et en variant les concentrations d’oxyde de fer. Voici ce que j’obtiens: (le point rouge près de l’échantillon indique celui retenu pour poursuivre les recherches)


ici en zoom

Sur l’échantillon, des taches rouges apparaissent. J’émets l’hypothèse qu’il s’agisse de l’épaisseur de l’émail qui est, à cet endroit, moins épais. Donc pour tester l’hypothèse, je reprends la formule de cet échantillon et double la quantité d’émail déposé sur l’éprouvette.

Je procède ensuite à un test plus fin au niveau de la concentration d’oxyde de fer:


La dernière éprouvette (en bas à droite) correspond à la concentration ayant servi aux essais précédents. Au vu de ce résultat, j’en déduis que la concentration utilisée lors des premiers essais est satisfaisante.