Non classé

Peau d’éléphant

peau d'éléphant

Pour réaliser cet émail “peau d’éléphant”, mon point de départ était mon émail blanc auquel j’ai ajouté du nickel dans différentes proportions :

ox nickel

Les échantillons 1 et 2 (point rouge) retiennent mon attention, je conserve donc ces concentrations en nickel. Dans cet article, nous allons suivre la progression des essais à partir de l’échantillon n°2. Vous pouvez suivre la progression et l’obtention d’un autre émail, que j’ai nommé “chair”, en suivant ce lien : (faire lien)

L’oxyde d’étain, faisant partie de mon émail blanc, est une matière première assez onéreuse. D’après la littérature, il est possible d’utiliser du silicate de zirconium en guise de suppléant. Je remplace donc l’oxyde d’étain par le silicate de zirconium. J’utilise les 2 concentrations de nickel sélectionnées ci-dessus et fais varier le silicate de zirconium en deux concentrations différentes :

zirconium

En bas, Nous retrouvons la concentration un peu plus importante. Nous obtenons bien notre aspect un peu moucheté!

Je poursuis les recherches avec l’échantillon du bas et procède à un test sur de plus grandes pièces pour constater le résultat :

grosse pièces peau d'éléphant

Résultat très intéressant!

Je réalise ensuite un test d’épaisseur (Pour réaliser des tests d’épaisseurs, vous trouverez un article ici).

épaisseur peau d' éléphant

Nous confirmons les résultats obtenus précédemment! L’épaisseur n°3 est celle qui me paraît la plus adaptée à mes futures pièces.

Voici quelques pièces avec cet émail “peau d’éléphant”:

  • Tous

retour aux autres émaux