Non classé

bleu pervenche

bleu pervenche

Pour réaliser cet émail “bleu pervenche”, je suis parti de mon émail blanc auquel j’ai ajouté du cobalt dans différentes proportions:

concentration cobalt

Précédemment, j’avais sélectionné le quatrième échantillon pour confectionner mon émail bleu Majorelle (faire lien). Aujourd’hui, je décide d’exploiter le second échantillon (point rouge) pour tenter de développer un émail plus clair.

L’intérêt de recherches à partir d’une même base d’émaux, en l’occurrence mon bleu Majorelle et mon bleu pervenche (seules les proportions d’oxydes métalliques changent), est de pouvoir tirer profit des tests précédemment effectués pour accélérer la mise au point d’une nouvelle couleur!

Ici, le test effectué pour le bleu Majorelle avec les différentes proportions d’étain :

bleu majorelle

me permet de passer cette étape, tout comme celle d’une grande variation de silicate de zirconium.

Je décide par conséquent de tester directement deux proportions de silicate de zirconium qui étaient intéressantes lors du développement du bleu Majorelle.

zirconium

Je décide de sélectionner l’échantillon de droite, celui contenant le plus de silicate de zirconium qui me procure un émail plus clair.

On passe sur le test sur des pièces un peu plus grandes :

grosse pièce bleu pervenche

L’émail n’est pas très couvrant, sans doute dû à l’application au pinceau.

Je décide alors de réaliser un test d’épaisseur (lien pour construire un petit outil pour mesurer l’épaisseur de l’émail) :

épaisseur bleu pervenche

Voici quelques pièces avec cet émail “bleu pervenche”:

  • Tous

retour aux autres émaux