Non classé

Bleu de chine

bleu de chine

Pour trouver cet émail “Bleu de chine”, je suis parti du résultat de ma recherche autour de l’émail “Vert forêt“. Le test ci-dessous a été obtenu en ajoutant du kaolin et du cuivre à mon émail Tressaillé transparent à base de cendre de chêne:

vert foret

Mon point de départ était donc l’échantillon (au point rouge sur la photo ci-dessus). J’y ai ôté l’oxyde de cuivre, qui fournit le vert, et l’ai remplacé par du cobalt en différentes proportions, ce qui aboutit à un émail dans les teintes bleus:

cobalt

L’essai montre un émail fondu. Afin de le rendre plus fusible, je décide de procéder à un test en abaissant le taux de kaolin (voir ci-dessous):

abaissement kaolin

L’échantillon n°2 (avec le point rouge) montre un bleu satiné légèrement pailleté qui me semble prometteur! Les échantillons avec davantage de kaolin sont moins fondus. L’échantillon n°1 avec moins de kaolin commence à perdre son aspect satiné et également à couler. Je décide de réaliser un test d’épaisseur en partant de cette base (échantillon n°2) (lien pour construire un petit outil pour mesurer l’épaisseur de l’émail):

épaisseur bleu de chine

Le résultat est bon. On observe sur l’échantillon n°3 l’aspect et la couleur recherchés.

Voici quelques pièces avec cet émail “Bleu de chine”:

  • Tous
  • pots à Bonsaï

retour aux autres émaux